Bleu Gentiane, cabinet de naturopathie

Mise à jour : 18.01.2017
Nombre de visites : 150027

Photo Jean-Maurice GAUDE
(Gentianes dans les Hautes-Alpes,
sur le sentier du col de la Saume
dans le massif du Dévoluy)

Visiter sa galerie >>

La cure de raisins

Cette année, la saison du raisin est revenue avec une certaine avance ! N’est-ce pas une bonne idée d’en profiter pour commencer un bon nettoyage général grâce à la cure de raisin ? Raisins noirs ou blancs, au choix ou même les deux. Evitez toutefois le raisin rose, un hybride moins intéressant pour notre cure. Le raisin non bio étant gorgé de pesticides, compte-tenu du petit diamètre de chaque grain, il va de soit que cette cure se pratique uniquement avec du raisin biologique soigneusement rincé.

Vous aurez peut-être tendance à commencer par le raisin blanc chasselas : peau fine, teneur en sucre équilibrée, peu de pépins. Les raisins à peau épaisse obligent souvent à recracher une partie des peaux…
Chez toutefois que le raisin noir est le plus riche en resvératrol (un anti-oxydant majeur).
Vous pouvez le choisir muscat (de Hambourg ou de Provence). Il est très goûteux. …
L’Alphonse-Lavallée est un autre raisin noir, moins sucré…
Mariez-les donc : leur association sera du plus bel effet dans votre assiette !

A QUOI SERT LA CURE DE RAISIN ?
• Revitalisation : la forme revient, on se sent plus dynamique et plus calme.
• Stimulante de l’immunité : un excellent anti-cancer.
• Amélioration du transit intestinal dans 70 % des cas de constipation ou de ballonnements…
• Cette cure permet d’éviter les envie de sucré et le grignotage !
• Remède à tester en cas d’insomnie, de fatigue ou de nervosité, bourdonnements d’oreille, migraines, nez bouché…
• Recherche d’amincissement (à condition que la reprise soit vraiment progressive et suivie d’une modification des habitudes alimentaires)
• Problèmes de peau : « baromètre » de notre intestin, la cure de raisin améliore les peaux à problèmes et permet d’acquérir un teint resplendissant.
• Utile en cas de pathologie des voies urinaires (cystites, coliques néphrétiques)
• Soulage l’arthritisme et les rhumatismes, les douleurs lombaires, les sciatiques ainsi que les hémorroïdes…
Suivant le cas, vous pouvez pratiquer une cure partielle, supplétive ou intégrale.

LA CURE PARTIELLE
Remplacement d’un repas par jour par un repas de raisin (de 250 à 500g). Cette cure, plus douce, est recommandée la première année ; elle peut durer entre 1 et 2 semaines.

LA CURE SUPPLETIVE
Il vous suffit de déguster lentement une petite grappe de raisin avant chacun de vos repas dépourvus d’excitants, dans vos salades ou vos crudités. Bien entendu, je vous déconseille de terminer sur un dessert (le cru et le doux venant en premier). Durée : entre 1 et 3 semaines. Cette cure est recommandée aux personnes en sous-poids.

LA CURE UVALE INTEGRALE
CONTRE-INDICATIONS : les diabétiques, les grands malades, les femmes enceintes sur plus de 5 jours, les anorexiques et les personnes trop maigres, les enfants.

Afin d’éviter les maux de tête et la sensation de faim, procédez par paliers, en douceur, sur une bonne semaine, pour les suppressions alimentaires :
Supprimez 
1°) toutes les protéines animales et les excitants (alcool, tabac, café, sucreries dont le miel et les fruits séchés, aspartame, glutamate monosodique, épices). Sur 2 jours,

2°) puis tous les féculents (pâtes, riz, pain, lentilles, pois chiches, tartes…). Gardez uniquement les crudités ou graines germées en entrée et les légumes cuits, assaisonnés d’huiles et de citron non cuits, avec aromates. Sur 2 jours,

3°) ensuite supprimez les aliments cuits. Ne conservez que les salades, les huiles de première pression à froid biologiques, les fruits crus ou oléagineux et introduisez un repas de raisin. Sur 2 jours. (En cas de constipation à ce stade, voir plus bas *). 

4°) enfin, passez progressivement à 6 ou 7 repas de raisin/jour à raison de 250 gr chaque fois, toujours bien mastiqués, en consommant la peau et les pépins. Ne dépassez pas 2 à 3kg par jour.

Buvez de l’eau chaude le matin à jeun et n’hésitez pas à consommer des tisanes non sucrées chaque fois que vous le souhaitez. Oxygénez-vous un maximum, marchez, faites un exercice régulier et doux, sans forcer. Vous éprouverez peut-être une certaine frilosité : c’est normal. Couvrez-vous de vêtements chauds, mettez une bouillotte sur le ventre le soir pour dormir. 
La première fois, ne dépassez pas 5 à 7 jours de cure intégrale, les fois prochaines, vous pourrez passer à 12, puis 18 jours maximum. L’entrée dans cette cure de raisin devient plus facile chaque année. 

Pour la reprise alimentaire, afin d’éviter les problèmes de diarrhée d’un intestin surmené par la réintroduction brutale d’aliments cuits et variés, procédez aussi par les mêmes paliers, à l’envers (4°), (3°) puis 2°) et enfin, réintroduisez les protéines animales en petites quantités le plus tard possible. Evitez surtout de vous jeter sur le pain au début, malgré votre envie !

Pendant toute la reprise alimentaire, continuez à consommer du raisin mais systématiquement 2h avant ou après vos repas.

* En cas de constipation quand vous ne consommez que des fruits et légumes, vous pouvez acheter en pharmacie des sachets de 20g de chlorure de magnésium. Versez-en un dans une bouteille d’eau de source. A boire sur deux ou trois jours hors repas, et en conservant la bouteille au frais.

Pour en savoir plus sur la cure de raisin, lire « La cure de raisin » de J.M. DELECROIX aux éditions Médicis. 4,90 €.

Excellente cure et très bel automne 2009 ! 

Archives newsletter

12.01.2017 | Bien respirer cet hiver !
24.07.2015 | Eté 2015 : La pause pour vous ressourcer !
20.02.2015 | Nourrir son cerveau
21.01.2015 | Gluten ou pas gluten ?
24.03.2014 | La sève de bouleau fraîche et crue est arrivée !
09.06.2011 | USTENSILES ELECTRO-MENAGER : DANGER !
25.08.2010 | Du raisin et du vin…
23.02.2010 | La naturopathie sans compléments alimentaires
16.11.2009 | Manger BIO, est-ce vraiment plus sain?
03.07.2009 | Les recettes de l'été : des plantes sauvages au menu !
15.01.2009 | Les smoothies