Bleu Gentiane, cabinet de naturopathie

Mise à jour : 18.01.2017
Nombre de visites : 150027

Photo Jean-Maurice GAUDE
(Gentianes dans les Hautes-Alpes,
sur le sentier du col de la Saume
dans le massif du Dévoluy)

Visiter sa galerie >>

Manger BIO, est-ce vraiment plus sain?

Au moment où une nouvelle étude britannique conclut sur le fait que les aliments issus de l’agriculture biologique ne seraient pas meilleurs pour la santé, beaucoup d’entre nous sont perplexes et se demandent comment s’alimenter sainement.
L’objet de cette nouvelle Newsletter est de définir ce qu’on appelle une alimentation saine.

Effectivement, manger bio ne suffit pas ! S’alimenter en bio comme on s’alimente aujourd’hui en non bio n’est pas une bonne idée : cela reviendrait 3 fois plus cher… sans résoudre nos problèmes de santé.
Ci-après, voici des pistes pour notre petit déjeuner et nos repas principaux afin de puiser dans l’aliment nos vitamines et oligo-éléments, éviter les carences, renforcer notre immunité sans délester notre porte-monnaie !


1/ MIAM-Ô-FRUIT AU PETIT DEJEUNER
(Cette délicieuse recette mise au point par France GUILLAIN a fait ses preuves depuis des années.  (Ne pas confondre avec la crème Budwig qui n’a rien à voir). Aliment de régénérescence par excellence, le Miam-Ô-Fruit permet de fabriquer des graisses fluides aux 8 propriétés :

  - Chasser les graisses épaisses du corps
  - Nous protéger du froid et du chaud. 
  - Nous donner notre carburant, notre énergie. 
  - Elles sont nos réserves, l’alimentation continue de nos muscles, organes et os. 
  - Transporter vers le colon tous les déchets du corps. 
  - Assurer, de la même façon, le nettoyage périphérique du corps. (Acné, eczéma, toxines dues à la respiration de gaz d’échappement, de poussières, crèmes et produits de beauté contenant du paraben… produits chimiques qui passent au travers de la peau, les teintures de cheveux…).
  - Ce sont des précurseurs hormonaux. 
  - Enfin, elles contiennent des cellules souches capables de réparer tous nos organes et tissus… 

Ingrédients à acheter :
Bananes, huile de colza biologique, de 1ère pression à froid, A CONSERVER AU FRAIS
graines oléagineuses sèches non trempées ni grillées, ni salées, (sésame complet, lin brun si tendance à la constipation/lin doré si tendance à la diarrhée, pépins de courge, graines de tournesol, amandes. Facultatif : noisettes, noix du Brésil, noix de cajou, de Grenoble, macadamia…), citrons pour le jus, pommes, et au moins 3 autres fruits frais colorés et variés.
LE MIAM-Ô-FRUIT convient à TOUS à partir de l’âge d’1 an (diabétiques, colitiques compris).
Je n’ai pas le droit de citer la recette, mais vous la trouverez dans le livre
« La méthode France Guillain », éditions du Rocher, 18 euros.



2/ LES REPAS PRINCIPAUX
Avant de lire plus avant, sachez que cette façon de s’alimenter correspond à l’alimentation humaine ancestrale mondiale. Elle convient à tous et ne demande que peu de temps de préparation : un repas principal peut être prêt en 15 minutes : où est donc l’intérêt d’acheter un plat cuisiné tout prêt qui cuirait dans le même temps, avec un goût immuable et maints additifs alimentaires et conservateurs chimiques ?

Un repas complet se compose de crudités en entrée + un plat aux 5 éléments.

Fruits ou crudités en entrée, SYSTEMATIQUEMENT, préparent la digestion et évitent la fatigue ou la somnolence après les repas.

- 1 pomme , 1 poire, salades vertes ou crudités de légumes variés : laitue, mâche, pissenlit, feuilles de chêne, endives, concombres, tomates en saison, fenouil haché, carottes, betteraves, céleri boule ou en branches, radis rose, radis noir, épinards, courgettes, potimarron râpés, chou rouge, blanc, chou-fleur, chou romanesco… + quelques noix ou noisettes hachées, des graines de courge ou de tournesol, de bonnes huiles alimentaires, du jus de citron frais, du vinaigre de cidre (le moins acide), des aromates.

- Graines germées (BIEN LES MASTIQUER EN PREMIER pour en extraire le suc à fond) à consommer en entrée, à part des crudités : alfalfa, fenouil, chou rouge, blé, lentilles…..Vous les trouvez toutes prêtes en magasin biologique ou vous les faites germer vous-mêmes.

+ PLAT AUX 5 ELEMENTS
   1. 1 CS de protéines animales =env. 30gr SUFFISENT !!! (viande rouge, volaille, 1 œuf, poisson ou crustacés + jus de citron). Gardons à l’esprit qu’il faut 15 kg de céréales pour nourrir 1 kg de viande sur pied…
   2. 3 CS de céréales (riz, millet, sarrasin, semoule, quinoa,… ou PAIN) ou de pommes de terre
   3. 1 CS de légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots rouges, flageolets, tofu, mogettes, …) satiété, transit, stoppent l’envie de sucré
   4. 3 CS de légumes cuits ou crus de saison. Le choix est vaste !
   5. 1,5 CS d’huile de 1ère pression à froid biologique CRUE émulsionnée dans les aliments (à conserver au frais, sauf l’huile d’olive).


NI DESSERT, NI FROMAGE AU QUOTIDIEN !!!

Ne nous croyons pas obligés de consommer un laitage à tous les repas sous peine de carence en calcium. En réalité, nos besoins en calcium ont été exagérés depuis 1945*. Une alimentation variée, avec sésame, amandes, persil, légumes verts suffit à fournir notre ration calcique quotidienne.
*lire à ce sujet « Lait, mensonges et propagande » de Thierry Soucar 

Evitons les desserts et les sucreries systématiques. Il y a 150 ans, notre consommation de sucre ne dépassait pas 5kg/an et/personne. Aujourd’hui, elle atteint 50kg…et le sucre se retrouve dans tous les plats cuisinés tout prêts, sucrés ou salés. Cherchez l’erreur. Et bien des flatulences, constipations, parasitoses intestinales sont attribuables à nos excès de laitages et de sucreries…



 MASTIQUER, C’EST VITAL :
c’est à la fois mâcher et insaliver chaque bouchée pour la liquéfier. Cela laisse le temps à notre cerveau de préparer la digestion,
et ensuite de donner le signal de la satiété.
Nous assimilons mieux, cela repose notre pauvre estomac et nous évite de fabriquer des mauvaises graisses de stockage.
Le temps du repas n’est jamais du temps « perdu » : nous y gagnons une meilleure concentration, un moment de calme,
et une meilleure énergie pour le reste de la journée.

Pour en prendre l’habitude, commençons par prendre un seul grain de raisin sec et laissons-le fondre en bouche
pendant minimum ½ heure sans le croquer ni l’écraser avec la langue.
Si nous sommes seul au repas, écoutons notre émission de radio préférée ou lisons quelque chose d’intéressant
tout en mastiquant parfaitement nos aliments.

 

C’EST AINSI QUE LES HUMAINS SE NOURRISSENT, PARTOUT DANS LE MONDE, DEPUIS LA NUIT DES TEMPS, surtout quand ils ont peu à manger en raison de leur pauvreté !

QUELQUES EXEMPLES TYPIQUES :
Paëlla d’origine (riz, peu de haricots blancs, 3 crevettes/personne, tomates, courgettes, poivrons, huile d’olive crue)
Couscous d’origine (semoule de blé dur, peu de pois chiches, légumes cuits, un bouillon de volaille maison tenant lieu de protéine animale, huile d’olive crue),
Potée française (pommes de terre, peu de pois cassés, chou vert bio, quelques lardons, huile d’olive ou de sésame crue),
Petit salé aux lentilles (pommes de terre ou pain, peu de lentilles vertes, 30g de petit salé, carottes, céleri branches, huile de colza ou d’olive)
Cassoulet d’origine (pain complet comme céréale, peu de haricots blancs, 1 tranche de mortadelle, carottes, céleri, tomates, huile d’olive).
Boudin aux pommes (sur un lit d’oignons revenus dans un peu d’huile, rajouter quelques pommes de terre découpées en lamelles, et 1 pomme découpée en lamelles. Les faire « fondre », puis rajouter 1 CS de lentilles vertes déjà cuites et enfin, pour quelques instants, le boudin coupé en 2 dans le sens de la longueur et sorti de son boyau. Excellent 3 fois/semaine pendant 1 mois pour ceux et celles qui manquent de fer !

On pourrait citer aussi les fallafels libanais, les plats antillais, le cocido espagnol, risotto italien, le chili con carne…


DE BONNES RAISONS POUR MANGER BIO :

• C’est meilleur au goût, avec une meilleure teneur en vitamines, oligo-éléments et minéraux.

• Nous sommes rassasiés avec moins d’aliments (dans le temps, les assiettes de nos grand-mères étaient plus petites que les nôtres. Il faut savoir que, sans le dire, l’alimentation était entièrement « biologique », c’est-à-dire sans pesticides. Aujourd’hui, nos assiettes sont bien plus grandes pour contenir des quantités de plus en plus importantes de nourriture dénaturée et vite engloutie, car nos aliments sont moins nourrissants s’ils ne sont pas « biologiques » !

• Les aliments biologiques nous obligent à mieux mastiquer, ce qui est vital pour notre digestion et nous évite de grossir !

• En outre, peu d’entre nous sont au courant que le lisier humain peut être utilisé par les agriculteurs en mélange avec le lisier animal pour servir d’engrais à nos fruits et légumes !! Bonjour résidus de pilule, chimiothérapies, calmants, antibiotiques et autres joyeusetés…

• La France est le 1er utilisateur de pesticides en Europe, et le 3ème dans le monde…

• Enfin, gardons en tête que nos déjections servent à nourrir d’autres espèces animales et végétales. Nous faisons partie de l’écosystème et toutes les études convergent sur le fait que MANGER BIO FAIT DU BIEN A LA TERRE.

Pour en savoir plus, venez participer aux ateliers de cuisine que j’organise à Paris ou dans l’Essonne. Suivre le lien  

Archives newsletter

12.01.2017 | Bien respirer cet hiver !
24.07.2015 | Eté 2015 : La pause pour vous ressourcer !
20.02.2015 | Nourrir son cerveau
21.01.2015 | Gluten ou pas gluten ?
24.03.2014 | La sève de bouleau fraîche et crue est arrivée !
09.06.2011 | USTENSILES ELECTRO-MENAGER : DANGER !
25.08.2010 | Du raisin et du vin…
23.02.2010 | La naturopathie sans compléments alimentaires
10.09.2009 | La cure de raisins
03.07.2009 | Les recettes de l'été : des plantes sauvages au menu !
15.01.2009 | Les smoothies